Cet individu sans moralité ou personnalité, n’a de grade de professeur que le titre qu’il porte dans des conditions qui nécessitent des vérifications sérieuses. La curiosité légitime de l’opinion publique a exigé de fouiller dans son parcours couronné par des révélations troublantes qui obligent à lui reconnaître un portrait totalement sombre et ridicule. Par conséquent, même avec l’objectivité qu’exige le professionnalisme journalistique, il a été difficile d’inventer les termes élogieux pour un énergumène de ce genre.

Désiré KISONGA KASYULWE.

D’une minceur de corps et d’esprit, avec un coeur gangrené de méchanceté, Désiré KISONGA KASYULWE cet incompétent qui raconte les histoires d’école primaire ou de la maternelle dans ses cours d’université, a une vie privée et publique ignominieuses dont les grandes lignes justifieraient peut-être sa délinquance sénile qui le plonge sans réserve ni remord dans la rébellion face au Ministère National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.
Mariée depuis près de trente ans à une femme seule avec enfant qu’on lui procura non loin de Fungurume, Désiré KISONGA KASYULWE débuta sa carrière à l’Université de Lubumbashi où les seuls grands souvenirs qu’il a laissés au Building administratif de cette université sont les vols répétés des petites fournitures des bureaux (les agrafeuses, les rames de papiers) qu’il vendait pour soutenir son train de vie simplement supérieur à ses moyens si bien que ses propres enfants dont Carine KISONGA qui travaillent à l’ISES Lubumbashi redoutaient déjà comme leur mère ces ventes des matériels de bureau à la maison chaque fois que Désiré KISONGA KASYULWE revenait du travail. Le vol de trop qui révolta sa charmante épouse et menaça de le quitter définitivement s’il continuait avec cette pratique ignoble, fut celui d’un ordinaire portable ainsi que des dictionnaires qu’il affectionne particulièrement (Le Robert et le Larousse) au secrétariat général académique de l’université de Lubumbashi où il était assistant principal pendant quatorze ans. Frôlant ce divorce, ce sexagénaire fit une pause dans ce qu’il savait mieux faire: voler, calomnier, diviser à en croire plusieurs témoignages recueillis à son sujet auprès de ses anciens collègues.
Devenu encombrant pour les autorités académiques de l’université de Lubumbashi, Désiré KISONGA KASYULWE fut éloigné et envoyé au centre universitaire de Kalemie en qualité de Directeur de cette extension de l’université de Lubumbashi. Cette promotion permit malheureusement d’autres scandales tout aussi historiques dans la vie de Désiré KISONGA KASYULWE, cet historien qui écrit si mal sa propre histoire. Deux des anciens étudiants de ce centre universitaire qui est aujourd’hui l’université de Kalemie, messieurs Albert KALUNGA et Félicien SHINDANO ont témoigné d’une gestion calamiteuse caractérisée par le vol à ciel ouvert d’après leur propre expression. Selon ces deux témoins qui ont accepté de révèler leur identité sans autre détail:
1] Désiré KISONGA KASYULWE a reçu 14.000 dollars américains du PNUD pour équiper ce centre universitaire en matériel informatique mais qu’il avait détournés et préféra placer une simple couche de colorant (peinture)sur le vieux bâtiment qui abritait les auditoires de fortune. Certains témoins racontent que cet argent avait été volé en complicité avec l’ancien commissaire de District du Tanganyika, un certain Pierre KAMULETE autour des années 2005.
2] Détournement de 70.000$ pour la construction des auditoires financés par l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi en 2007. Lors de son passage à Kalemie, comme dans ses bonnes habitudes, cet ancien patron du Katanga remit publiquement soixante dix mille dollars américains à Désiré KISONGA KASYULWE mais au lieu de construire les auditoires, lui et son secrétaire académique de l’époque, Monsieur MUTAMBALA (ancien préfet de l’Institut scientifique Lubuye et père biologique du Docteur Paulin MUTAMBALA et de Valérie MUTAMBALA) construisirent leurs propres et premières maisons de la vie. D’après nos enquêtes, la maison de Désiré KISONGA KASYULWE construite avec cet argent volé se trouve au quartier DAV non loin de l’hôtel de Madame Mathy SAFARI sur la même ruelle qu’une Église Neo Apostolique. L’adresse complète sera fournie prochainement.
Monsieur MUTAMBALA a quant à lui construit à côté de Boulevard Lumumba, non loin du Bureau actuel de l’UNICEF à Kalemie. Ces deux délinquants du milieu scientifique ont marqué leur passage au centre universitaire de Kalemie par le dernier plus grand coût de l’histoire à la veille de la remise et reprise avec le Recteur honoraire, le Professeur Alexandrine KISIMBA en 2008 quand cette université est devenue autonome.
3] Surpris avec un sac plein d’argent sur sa moto tôt le matin à l’université de Kalemie, Désiré KISONGA KASYULWE fut maîtrisé par les gardes et les agents de l’université de Kalemie même. Hué, humilié et filmé par la presse locale en présence de la délégation venue de Lubumbashi pour la cérémonie de remise et reprise, Désiré KISONGA KASYULWE fut relâché par compassion des nouvelles autorités de l’université de Kalemie qui refusèrent de le trainer en justice avec Monsieur MUTAMBALA, son complice. Depuis lors, ce sexagénaire malhonnête a perdu toute crédibilité à Kalemie en milieu universitaire. Pour le grand public, Désiré KISONGA KASYULWE est un homme vulgaire comme tout autre voleur des poules de la cité.
4] Vol de la parcelle de l’université de Lubumbashi : Obligé de retourner à Lubumbashi après ce scandale digne d’alibaba, Désiré KISONGA KASYULWE, a été logé comme un agent sur une parcelle de l’université de Lubumbashi au quartier Bel air dans la commune Kampemba. Dans la continuité du vol qui le caractérise le mieux, il n’a pas hésité de prendre une partie de ce terrain et de solliciter les papiers auprès du cadastre comme nouveau propriétaire et a même construit sa maison privée au quartier Bel air sur ce lopin de terre de l’UNILU. Alerté, le Recteur de l’Université de Lubumbashi de l’époque, l’éminent Professeur CHABU MUMBA était choqué qu’un “professeur voleur” exproprie son université avec des faux papiers. Désiré KISONGA KASYULWE fut simplement déguerpi et suspendu de toutes ses fonctions à l’université de Lubumbashi pendant trois ans avant de bénéficier du secour tribal de feu Charles MWANDO NSIMBA qui plaida pour son cas auprès de feu Mashako Mamba, ancien ministre de l’enseignement supérieur et universitaire pour lui éviter la révocation.
C’est donc cet énergumène qui est à nouveau remplacé à l’université de Kalemie où il a été encore Secrétaire Général Académique de 2016 à 2022.
Plusieurs enseignants de l’Université de Kalemie qui ont témoigné sous l’anonymat racontent qu’il avait installé une véritable maffia: corruption lors des examens, vente des relevés des côtes aux non étudiants avec son jeune frère Adrien MILAMBO, agent de l’université de Kalemie qui a eu la charge de délivrer ces documents hautement sensibles avec la signature de son grand frère Désiré KISONGA KASYULWE comme Secrétaire Général Académique. Le Ministre National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire qui a eu les preuves de l’incivisme de ce charlatan avec grade de professeur a jugé bon de le remplacer à son poste avec la mise en place de mai 2022. Depuis lors, Désiré KISONGA KASYULWE s’agite et manipule tous les naïfs qu’ils rencontrent sur son chemin dont certains chefs de tribus et même des politiciens comme Jean MANDA KANSABALA de la même tribu que lui, qui se bat bec et oncle pour le faire réintégrer au Comité de Gestion de l’Université de Kalemie ou le faire nommer dans un autre établissement universitaire avec ou sans le consentement du patron de l’enseignement supérieur et universitaire, le warrior et patriote MUHINDO NZANGI BUTONDO. Cette enquête permet, tout au moins, grâce aux données historiques de comprendre qui est Désiré KISONGA KASYULWE actuellement en vagabondage à Kalemie pour semer les troubles au sein de la grande université de Kalemie.

Hilaire FIMBO.

Previous post TANGANYIKA : Quelques députés nationaux complotent contre l’Université de Kalemie
Next post Tanganyika : Le Vice-Gouverneur honore l’université de Kalemie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *