Tandis que les notables des plusieurs provinces de la RDC initient et facilitent des projets de développement pour l’essor de leur terroir, certains députés du Tanganyika sont atypiques et font tout le contraire à en croire les informations scandaleuses qui fuitent d’un complot en cours à Kalemie.

Il s’agirait des députés nationaux Martin Kabwelulu et Manda Kansabala qui voudraient à leur tour allumer le feu, à peine éteint par l’autorité provinciale, à l’université de Kalemie et pour les mêmes raisons: intégrer leurs marionnettes dans le Comté de Gestion de cet établissement d’environ deux mille étudiants. Nous avons tenté sans succès de joindre ces deux députés nationaux pour avoir leur son de cloche. Leur droit de réponse sera respecté dès qu’ils joignent notre rédaction par mail.
D’après les révélations reçues à notre rédaction,
Contrairement au schéma de déstabilisation du Comité de Gestion, utilisé par le Gouvernorat du Tanganyika, qui était de remettre en cause l’acte de nomination des gestionnaires, ces deux députés nationaux Kabwelulu et Kansabala voudraient procéder par la remise en question de la gestion de cette université qui prend l’envol depuis trois ans avec l’avènement du Professeur Ordinaire Victor KALUNGA TSHIKALA. Totalement désintéressés par ces prouesses réalisées dans cette université où il n’y a aucune trace de leur apport, ces deux politiciens qui étaient pourtant respectables et respectés à Kalemie, ont fait appel aux sulfureux secrétaires généraux honoraires de l’université de Kalemie, les professeurs KISONGA KASYULWE Désiré et LWAMBA MUGANZA Justin dont l’insubordination et l’indiscipline vis-à-vis de l’autorité de tutelle a fait largement échos au niveau tant provincial que national.

M. LWAMBA MUGANZA Justin, Ancien Secrétaire Général Administratif de l’Université de Kalemie.
M. KISONGA KASYULWE Désiré Ancien Secrétaire Général Académique de l’Université de Kalemie.

C’est ce dimanche 15 Août à Kalemie que la réunion a eu lieu à Yvonne Hôtel (selon un contact sur place) au bord du lac Tanganyika pour peaufiner les stratégies de déstabilisation contre cette jeune université qui a, à peine, la taille de certaines facultés de l’université Lubumbashi.
La même source rapporte les résolutions suivantes:
1] Les comploteurs doivent mener cette démarche sous couvert du Caucus des députés du Tanganyika même si tous les honorables députés n’en sont pas informés et ne sont pas d’avis. Le député Martin Kabwelulu qui assumerait la présidence de ce Caucus doit faire le pont avec la Primature et le Bureau de l’assemblée nationale pour faire passer cette conspiration.
2] Le Député Provincial KOYA MAWAZO qui est Ministre Provincial de l’EPST du Tanganyika a été désigné Recteur de l’Université de Kalemie dans cette réunion et devra céder son poste au Gouvernement Provincial aux proches des députés nationaux qui soutiennent ce complot.
3] Les anciens secrétaires généraux doivent réunir dans un mémo, qu’ils ont eu la charge de rédiger urgemment jusqu’au 15 août, tous les prétextes possibles à même de salir la bonne gestion du Recteur Victor KALUNGA TSHIKALA. Ces députés ont proposé au Professeur KISONGA KASYULWE Désiré de revenir comme Secrétaire Général Académique à l’université de Kalemie et au Professeur LWAMBA MUGANZA Justin d’intégrer le Comité de Gestion de l’ISTM/KALEMIE.

KOYA MAWAZO KAYA Recteur désigné de l’université de Kalemie au cours du complot de ce 14 Août 2022.

Comment donc faire aboutir une telle machination face à l’objectivité et à l’intégrité du Ministre National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire MUHINDO NZANGI BUTONDO ? Les cabaleurs n’ont pas manqué d’imagination, rassure une autre source :
a] Au nom du caucus des députés du Tanganyika, il faut impérativement imposer cette conspiration au Ministre de l’ESU MUHINDO NZANGI en s’appuyant sur le premier ministre qui devra la faire passer au conseil des Ministres comme une doléance des députés du Tanganyika. Le Bureau de l’assemblée nationale devra être mis à contribution.
b] Le remaniement annoncé du Gouvernement SAMA LUKONDE fait espérer la permutation du Ministre National de l’ESU MUHINDO NZANGI à un autre portefeuille. Il faudra donc faire vite de sorte que le nouveau ministre de l’ESU trouve le dossier de l’université de Kalemie sur sa table.
Cette conjuration qui n’a rien de la trame hollywoodienne mais ressemble plus à la sorcellerie des films nigérians ne peut être authentifiée que par les révélations des jours à venir.

Entre-temps, les nouvelles du Recteur combattu, le Professeur Ordinaire Victor KALUNGA TSHIKALA renseignent que son Comité de Gestion vient de finir les travaux de construction d’un deuxième grand bâtiment moderne composé de cinq auditoires et un amphithéâtre, le tout pour une capacité d’accueil de mille étudiants.

BINGWA BARAKA S.

Next post Université de Kalemie : Enquête sur “un délinquant scientifique” Désiré KISONGA KASYULWE (Article extérieur avec le droit de réponse garanti).

One thought on “TANGANYIKA : Quelques députés nationaux complotent contre l’Université de Kalemie”

  1. L’Université de Kalemie a besoin de la paix et de la stabilité pour son developpement, ce nouveau comité de gestion est pour nous Chefs de travaux et Assistants de cette université une marque de confiance et d’encouragement que SE Monsieur le Ministre Muhindi Nzangi vient de nous temoigner à notre egard car son arretet vient de mettre fin à l’importation des membres du comité de gestion. Chers honorables aidez l’actuel comité de gestion qui travaille pour la bonne formation des vos electeurs. Il faut etre diable pour ne pas voir comment cette université se modernise grace à la bonne gestion de Monsieur le Recteur le Professeur ordinaire Kalunga Tshikala.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *